Coronavirus : « L’épidémie est toujours en aggravation rapide » en France, avec 1 331 morts en milieu hospitalier

coronavirus-:-« l’epidemie-est-toujours-en-aggravation-rapide »-en-france,-avec-1-331-morts-en-milieu-hospitalier

Un bilan multiplié par cinq en une semaine, et 2 827 patients étaient mercredi soir en réanimation.

Une anesthésiste désinfecte du matériel médical qui a servi à amener six malades du coronavirus à l’hôpital de Brest, le 24 mars 2020. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

« Nous avons une épidémie d’extension nationale en aggravation rapide. » Le directeur général de la santé a livré le bilan quotidien de l’épidémie de coronavirus dans en France, mercredi 25 mars. Le nombre de morts à l’hôpital s’élève à 1 331 (soit 231 de plus en 24 heures), un bilan multiplié par cinq en une semaine. Et 2 827 patients étaient mercredi soir en réanimation, « un nombre considérable, exceptionnel dans un temps aussi bref et pour une seule maladie », selon Jérôme Salomon.

Suivez l’évolution de l’épidémie de Covid-19 dans notre direct

Au total, 11 539 malades sont hospitalisés sur  25 233 cas confirmés de contamination, a précisé le directeur général de la santé. Il a souligné une « tension majeure » en Ile-de-France, devenue « la situation la plus critique ». Et ce « malgré des efforts considérables pour ouvrir encore des centaines de lits en réanimation après avoir déjà multiplié par deux » le nombre de lits disponibles.

« La crise va être longue, les prochains jours vont être particulièrement difficiles. Les soignants se battent sans répit, ils méritent toute notre admiration et nos hommages. Nous aurons des drames individuels, nous aurons des drames collectifs, des familles endeuillées en nombre. Nous devrons faire face en bloc à une situation inédite et très critique », a-t-il relevé.

En Italie, la hausse de nombre de cas de coronavirus a continué mercredi de stagner en Italie, où le nombre de morts a tout de même passé la barre des 7 500 morts (+683 en 24 heures), selon le bilan officiel. La péninsule reste le pays le plus cruellement frappé par la pandémie.

Elle est suivie désormais par l’Espagne, où le nombre total de morts – 3 434 – a dépassé mercredi celui communiqué en Chine (3 281), berceau de l’épidémie.

Comme dans les autres pays européens les plus touchés, des hôpitaux espagnols sont au bord de l’effondrement, les personnels médicaux exténués et exposés à la contagion par manque d’équipements adaptés.

L’Espagne va donc acheter pour 432 millions de dollars de matériel sanitaire – masques, gants, respirateurs, tests… – à la Chine, où la maladie a très fortement ralenti sa progression.

 » Source : France Info

error: Content is protected !!