La France annonce une catastrophe naturelle après les ravages causés par les tempêtes

La France annonce une catastrophe naturelle après les ravages causés par les tempêtes

La France déclarere l’état de catastrophe naturelle après que la pluie et les tempêtes de grêle se soient abattues sur le sud-est samedi, provoquant des récoltes dévastatrices.

Les tempêtes éclair, qui ont amené des grêles aussi gros que des balles de ping-pong dans certaines régions, ont tué deux personnes en France et en Suisse et en ont blessé au moins 10 autres.

La région la plus touchée, la région Auvergne-Rhône-Alpes, se situe au cœur de la production alimentaire française et est connue sous le nom de «verger de France».

Didier Guillaume, le ministre de l’Agriculture, a déclaré que le gouvernement organiserait une «mobilisation générale» et introduirait des mesures d’urgence pour faire face à ce qu’il a décrit comme une catastrophe pour les agriculteurs.

«Tout sera fait pour aider. L’état de catastrophe naturelle sera déclaré », a déclaré Guillaume à la télévision française. « L’objectif est qu’aucun agriculteur ne soit contraint de fermer ses portes. »

Abricots frappés par la grêle
Pinterest
 Un fruiticulteur de La Roche-de-Glun, au centre de la tempête, a déclaré que la plupart de ses abricots, de ses pêches et de ses cerises avaient été détruits. Photo: Philippe Desmazes / AFP / Getty Images

Neuf départements français ont été mis en alerte ce week-end après des avertissements de violents orages, de grêle et de vents. Les tempêtes ont été brèves mais catastrophiques, notamment dans la Drôme et l’Isère.

«Cela a duré 10 minutes, mais 10 minutes de tempête de grêle… il y a beaucoup de dégâts dans une zone de 10 km de la Drôme», a ajouté le ministre.

Guillaume a déclaré que de nombreux agriculteurs avaient perdu 80 à 100% de leurs récoltes. Il a ajouté que l’état de désastre serait déclaré lorsque l’ampleur de la dévastation serait connue «dans un jour ou deux».

Une touriste allemande âgée de 51 ans a été tuée samedi après-midi après qu’un arbre lui ait écrasé sa voiture de camping sur un site de vacances à Tanninges en Haute-Savoie.

Des tempêtes ont également frappé l’ouest de la Suisse avec des vents pouvant atteindre 110 km / h, selon le prévisionniste national MétéoSuisse.

Une femme s’est noyée dans le lac Léman lorsque son bateau a coulé, a annoncé la police. Un homme dans le même bateau a pu nager vers un autre navire et a tiré deux fusées éclairantes, mais au moment où les secouristes sont arrivés, ils ne pouvaient pas trouver la femme. Son corps a ensuite été retrouvé par des plongeurs.

La tempête a également endommagé 465 bateaux participant à une régate annuelle sur le lac.

Grégory Chardon, fruitier de la Roche-de-Glun , au centre de la tempête, a déclaré que la plupart de ses abricots, de ses pêches et de ses cerises avaient été détruits.

Chardon, président du syndicat des agriculteurs de la région, a déclaré qu’il n’avait jamais été témoin d’une météo pareille. «Les dégâts sont énormes dans une vaste zone – les céréales, les serres, les cultures maraîchères ainsi que la vigne ont été touchées», a-t-il déclaré.

Un ouvrier efface les feuilles
Pinterest
 L’opération de nettoyage est en cours après de violentes tempêtes dans le sud-est de la France. Photo: Philippe Desmazes / AFP / Getty Images

Les grêlons ont brisé les pare-brise et endommagé des maisons, des écoles et des bâtiments publics. Plusieurs arbres sont tombés sur les lignes de train et les services d’incendie et d’urgence ont eu du mal à faire face aux toits cassés. Plus de 2 000 foyers étaient sans électricité dimanche.

Marie-Hélène Thoravaldes, maire de Romans-sur-Isère, également touchée, a déclaré: « C’était apocalyptique. »

FranceInfo a publié des photographies montrant des arbres déracinés, des inondations et la destruction par la tempête.

Des vidéos sur les réseaux sociaux ont montré l’ampleur de la catastrophe. Le préfet local a tweeté des photographies d’une école aux vitres brisées et de la réunion du ministre de l’Agriculture réunissant des pompiers pour faire face aux inondations et aux dégâts.


 » Source (Article traduit de l’anglais) : Theguardian

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

error: Content is protected !!